PAN! Thé mort.

La première rêgle du PAN! Thé mort consiste à créer du n'importe quoi à partir d'un matériau quelconque et d'un neurone rabougri par le temps. La deuxième rêgle du PAN! Thé mort est mot pour mot : Peu importe. La troisième rêgle du PAN! Thé mort mesu

26 mars 2011

Il avait esperé être un humain de vérité
Tu vois, la vérité,
L'équilibre parfait des forces
Le blanc laiteux mêlé au noir
Dans la conclusion d'un bien être
Oh, ouais, le bien être,
Mais faut dire qu'on lui a mis dans les yeux des etrons
Dans la bouche de la rouille
Quoi? Ca aurait du être simple?
Il est sympathique, rempli de compassion
De l'amour? Il en a de l'amour
Mais faut dire,
C'est des situations, des scènes, des manèges,
Des endroits ou fallait prendre à gauche, ou à droite,
Puis les gens, hein, les gens
Ils sont tous lisses
Se mettent pas en danger
Ils sourient
Ils disent mercibonjour
Mais les gens
Ils hésitent pas
Ils vous marchent dessus
Pour un bout de gâteau
Alors quoi? Ca aurait du être simple?
Et tout le monde qui court pour mourir
Ca le fait rêver?
Alors il voudrait tout manger
Dévorer
Porter à pourriture
Comme ils portent la fourrure
Parce que quoi?
L'infini, le néant
C'était des belles idées
C'était des paradoxes
Ca aurait du lui plaire
Mais les gens, hein, les gens
Ils vous bouffent, ils vous rôte
Ils disent jamais pardon
Ils pensent jamais merci
Ils savent pas
Ils étaient pas là
Ils dormaient
C'était pas leur faute
Alors lui
Il devient un monstre
Il va tout dévorer
Il aurait bien voulu, c'est pas ça,
Mais franchement,
Il était pas aidé.
Il est triste tous les jours
Quand il sera heureux
Ca sera un carnage
Un monstre anthropophage
Quand il sera heureux.

Posté par salefee à 17:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire